Pour ceux de 14-18

25 novembre 2018

Accueil

1914-1918 Arbre, Bois-de-Villers, Lesve, Lustin, Profondeville et Rivière,  le parcours des combattants, prisonniers et déportés de notre commune Le drapeau de 14-18 pour le village de ARBRE Bienvenue sur le blog dédié aux soldats de l'entité de Profondeville qui ont été emportés dans la tourmente de la GRANDE GUERRE. Des tués, des blessés, des prisonniers, ceux qui ont connu les affres de 4 années de tranchées. Beaucoup  ont gardé des séquelles de ce long "voyage" dans l'impensable.... Sans oublier les victimes... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 09:49 - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2018

34) Un brancardier tué sous un bombardement

A. Jaumin de Profondeville, un brancardier tué  Conformément à leur tactique, les Allemands pilonnent les lignes adverses avant d'envoyer leur infanterie.  Les soldats belges subissent le bombardement sans pouvoir y répondre. Bien que décontenancés par le bruits, l'odeur de la poudre et les dégâts dans les tranchées, les fantassins belges se ressaisissent et repoussent chaque attaque. Les blessés et les morts sont nombreux et après chaque attaque, les brancardiers interviennent souvent sous le feu ennemi. 13 février... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 12:01 - Permalien [#]
06 septembre 2018

31) A l'assaut de la ferme Violette,

Le lieutenant E. Petudzy, de Profondeville, à l'assaut de la Violette   Chaque ferme est un observatoire idéal pour  qui la possède. Vu le travail efficace des observateurs ennemis, des attaques sont menées pour "nettoyer" la position. Des missions dangereuses et qui nécessitent une préparation d'artillerie puis un assaut à la baïonnette après avoir progressé dans la plaine inondée. A l'assaut de la ferme Violette... Dans le cadre d'une attaque combinée avec d'autres régiments (dont un français) "visant à... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 09:39 - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2018

35) Zenon Vallée, un officier audacieux

Zenon Vallée, un officier au sang-froid exceptionnel Les voisins de la villa Halali, située à Lustin, étaient-ils au courant du passé militaire du propriétaire du lieu? Un grand invalide de guerre qui, s'étant retiré de la vie active, coulait des jours plus calmes en bordure de Meuse. Un passé militaire, durant 14-18, qui lui fit mériter de hautes distinctions tant belges qu'étrangères, qui lui valut les éloges de ses chefs qui reconnaissaient son sang-froid, son mépris du danger, son audace et son sens du commandement.... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 07:59 - Permalien [#]
20 août 2018

30) ils sont internés en Hollande

C. Marchal, L. Colet, A. Collet, V. Deville, A. Ravet et J. Boreux, internés en Hollande Les journées du 9 au 11 octobre 1914. La position fortifiée d'Anvers tombe. La défense du réduit national avait été confiée aux seules troupes de forteresse et aux garnisons des forts. Se sentant sacrifiées et devant la puissance de l'artillerie ennemie, ces troupes lâchent prise et se replient. Certains pensent rejoindre l'armée de campagne sur l'Yser d'autres..... 28 000 hommes se retrouveront internés en Hollande.   internés en... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 09:52 - Permalien [#]
Tags :
19 août 2018

29) L'assaut des grenadiers, trois villageois tués

J. Guéry de Arbre et M et L. Romnée de Lesve, trois tués Les troupes belges se sont repositionnées devant Anvers. Les Français demandent à l'armée belge d'attaquer le flanc de l'armée allemande afin de soulager la pression sur le front français de la Marne. En effet, les Allemands devront retirer des troupes de France afin de renforcer le front ouvert devant Anvers. Ce sont les sorties d'Anvers. Trois de nos villageois,  des grenadiers, perdent la vie lors de ces attaques. Les sorties d'Anvers, trois villageois, des... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 07:46 - Permalien [#]
Tags :

18 août 2018

28) Il fait sauter ce pont sur l'Escaut

La 4ème division, celle qui défendait Namur, reçoit comme mission, la défense de l'Escaut afin d'éviter un encerclement de la position d'Anvers. Les régiments se déploient le long des berges soutenus par leur artillerie. Le génie mine les ponts. L'attaque a lieu principalement sur Termonde. Le pont est l'objectif premier des Allemands. Les premières attaques sont repoussées mais devant les moyens déployés par l'ennemi, il faut faire sauter le pont. Un soldat de Profondeville va s'en charger... Le 1er octobre 1914, Jules Rivière fait... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 07:52 - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2018

27) 15 500 prisonniers? Que sont-ils devenus?

Après un mois sans nouvelle, les familles s'inquiètent au sujet de leur parent. Est-il encore en vie? Est-il blessé? A-t-il échappé ? Heureusement des mécanismes se mettent en place pour aider à la recherche. Les journaux locaux participent à la propagation des nouvelles. Beaucoup de familles sont rassurées... "IL EST PRISONNIER". Qui pense que cette captivité va durer.. plus de quatre ans?  Lors de la retraite, la plupart des unités de la IVème division sont passées dans un premier temps par Bois-de-Villers  puis par Lesve... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 06:17 - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2018

26) Le bilan des pertes, 15 500 prisonniers. Combien de morts?

Que de prisonniers. Les garnisons des forts, les troupes d'intervalle puis les unités capturées lors de leur repli... beaucoup d'hommes interceptés par les troupes d'assaut allemandes. Dans le fort de Saint-Héribert presque 400 hommes dont la plupart sont des villageois. A Bioul, plus de 4 000 soldats restés aux mains de l'ennemi!  Le bruit circule qu'il y aurait eu 15 000 hommes prisonniers pour la IVème division. Et les chiffres ne cessent de grimper!   Combien de « nos » villageois ont-il connu les camps de... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 04:12 - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2018

23) Le récit de Victor Falques

Victor Falques, du 33ème régiment de ligne. Son récit de la retraite Pour lire la suite, choisir l'album "Le récit d'un soldat du 33ème de ligne", puis afficher l'image.  Des photos de famille au début de son service militaire à gauche sur la photo                             Le jeune soldat en manoeuvres couché avec sa gamelle.                1910, la quille! Il semble mener le... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 15:55 - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2018

24) L'ennemi se fait pressant, le combat de Warnant

Cette journée du 24 août, date à laquelle se déroula le combat de Warnant, concerne deux de nos concitoyens. Présents dans la colonne en marche vers la Molignée, ils participèrent au combat et furent faits prisonniers et envoyés en Allemagne pour plus de 4 longues années. Marchal Théophile de Lesve à la 1ère cie du IIème bn du 33ème régiment de ligne T. Marchal faisait partie de la 1ère compagnie du IIème bataillon du 33ème de ligne.Né en 1890, il est donc de la classe 1910. Lorsque la guerre commence, il est marié à Marthe... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 02:07 - Permalien [#]
Tags :
26 juillet 2018

22) Une marche forcée de 32 heures exécutée sous la menace de l'ennemi.

A travers  certains témoignages de soldats ayant vécu la retraite, une retraite qui traverse trois de nos villages ( Bois-de-Villers, Lesve et Arbre),  nous avons tenté de comprendre le calvaire des troupes de la IVème division qui tentaient d’échapper à l’étreinte de l’ennemi. Plusieurs de nos concitoyens ont vécu l'événement, entraînés dans le chaos d’une retraite houleuse. Une dizaine d’entre eux furent faits prisonniers à Bioul. D’autres ont eu la chance de s’échapper vers la France. Extrait du discours prononcé par... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 01:48 - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2018

20a) Le centre de résistance français cède

Une des conséquences de cette attaque: le bataillon du  148ème régiment qui défendait la Meuse est obligé de se replier afin de ne pas être contourné par les troupes ennemies. La position Lustin-Anhée est abandonnée. L’attaque allemande contre la ligne de défense française Lesve-Gonoy Une carte militaire allemande de l’époque  Malheureusement son état de conservation ne permet pas de situer très clairement les lieux des combats. Cette carte a manifestement servi… Un  document vieux d’un siècle.(Coll.... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 17:23 - Permalien [#]
Tags : ,
18 juin 2018

21) Dans nos villages, Arbre, Besinnes, Neffe et Montigny, une concentration de troupes

Le centre de résistance français entre Lesve et Gonoy Le 21-23 août 1914, les troupes constituant le 1er corps d’armée aux ordres du général Franchet d’Esperay « gagnent leurs positions. La 1ère division d’infanterie du général Gallet avec deux groupes d’artillerie alignera la 1ère brigade du général Marjoulet entre Lesve et Gonoy sous la protection  de la 2ème brigade du général Sauret, depuis la veille au nord et autour de Sart-Saint-Laurent. La 2ème division du général Deligny se rassemblera autour de la ferme de... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 05:30 - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2018

20) Dans nos villages, à Lesve, la situation est plus grave

A Lesve la situation est plus grave, les troupes allemandes de la Garde ont  traversé la Sambre et se  massent dans les campagnes, la population craint le pire. Les combats  commencent avec les troupes françaises dont une  ambulance est installée au village, le curé et des volontaires soignent les blessés et relèvent les corps des victimes. Les Français reculent, le village reste aux mains de l'ennemi. Incendies, pillages, prises d'otages et l'assassinat de plusieurs habitants du village. Trois jours de ... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 07:22 - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2018

19) A Rivière-Burnot, la présence française

La population de Rivière se réfugie dans les hauteurs du village, à Bois-Laiterie. Elle y restera trois jours, ne revenant au village que pour soigner les bêtes restées à l'étable ou reprendre un peu de nourriture. Les soldats français du 148ème régiment d'infanterie mettent le village en défense, le pont est barricadé et miné. Selon le témoignage de... Joseph Daiche, professeur au collège de Bellevue à Dinant, est nommé curé de la paroisse de Rivière-Burnot le 1er septembre 1907. Il sera un témoin privilégié de la présence... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 18:54 - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2018

19a) Des soldats français cachés à Rivière

Dépassés par l'avance de l'ennemi, nombre de soldats se cacheront dans les villages, les bois voire des granges avec l'accord des propriétaires. Ils ont attendu le moment propice avant de rejoindre leurs lignes. Plusieurs soldats du 148ème  ont pratiqué de la sorte lors des combats de Namur. Dans le village de Rivière, ce sont des soldats du 208ème RI qui se sont cachés... Ernest Marquant et la famille de Jean-Baptiste Marchal habitant  Bois-Laiterie                ... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 17:57 - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2018

18) Une compagnie sème le trouble derrière les lignes ennemies

Une résistance qui sème le trouble dans les lignes allemandes à Profondeville Le capitaine Damien  Bourg, bien que n'étant pas originaire de notre entité, a marqué l'histoire militaire de notre commune en résistant avec ses hommes jusqu'au 25 août 1914. Plusieurs documents attestent de son opiniâtreté: "Réfugiés avec ses hommes dans les bois de Profondeville, il en impose encore à l'ennemi par son attitude agressive". Il "a semé le trouble dans les lignes allemandes. Doté d'un caractère bien trempé, il résiste durant... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 12:59 - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2018

17)La défense du point d'appui C à Loyers

Le secteur 1 est pilonné par l'artillerie. Les intervalles entre les forts de Maizeret et Andoy sont écrasés. Les chasseurs à pied de forteresse ne peuvent résister très longtemps. Comme au secteur 4, les défenseurs sont impuissants contre les obus de 420mm, plus de 900 kg d'acier contenant une énorme charge détonante. C'est la retraite, il y aura beaucoup de prisonniers Le 1er régiment de chasseurs à pied de forteresse   Léopold Van Landegem et Alphonse Van Landschoot   Deux chasseurs à pied de forteresse... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 08:04 - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2018

16a) Wartet, "on joue à la vie, à la mort"

"On joue à la vie ou à la mort", c'est de la sorte que Germain Jeanty  explique cette terrible journée. Germain Jeanty, sa carte identité militaire Après avoir reçu, le 29 juillet 1914, son ordre de mobilisation, Germain Jeanty se prépare à rejoindre son régiment, le 10ème de ligne, alors caserné à Namur. Ce jeune arlonais, né, le 14 mai 1891,  a servi sous ce drapeau en 1911. Lorsque la guerre éclate, il exerce la profession d’ingénieur agricole.  Germain Jeanty lors de son service au  10ème de... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 03:41 - Permalien [#]
Tags :