18 juin 2018

20a) Le centre de résistance français cède

Une des conséquences de cette attaque: le bataillon du  148ème régiment qui défendait la Meuse est obligé de se replier afin de ne pas être contourné par les troupes ennemies. La position Lustin-Anhée est abandonnée. L’attaque allemande contre la ligne de défense française Lesve-Gonoy Une carte militaire allemande de l’époque  Malheureusement son état de conservation ne permet pas de situer très clairement les lieux des combats. Cette carte a manifestement servi… Un  document vieux d’un siècle.(Coll.... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 17:23 - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2018

21) Dans nos villages, Arbre, Besinnes, Neffe et Montigny, une concentration de troupes

Le centre de résistance français entre Lesve et Gonoy Le 21-23 août 1914, les troupes constituant le 1er corps d’armée aux ordres du général Franchet d’Esperay « gagnent leurs positions. La 1ère division d’infanterie du général Gallet avec deux groupes d’artillerie alignera la 1ère brigade du général Marjoulet entre Lesve et Gonoy sous la protection  de la 2ème brigade du général Sauret, depuis la veille au nord et autour de Sart-Saint-Laurent. La 2ème division du général Deligny se rassemblera autour de la ferme de... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 05:30 - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2018

20) Dans nos villages, à Lesve, la situation est plus grave

A Lesve la situation est plus grave, les troupes allemandes de la Garde ont  traversé la Sambre et se  massent dans les campagnes, la population craint le pire. Les combats  commencent avec les troupes françaises dont une  ambulance est installée au village, le curé et des volontaires soignent les blessés et relèvent les corps des victimes. Les Français reculent, le village reste aux mains de l'ennemi. Incendies, pillages, prises d'otages et l'assassinat de plusieurs habitants du village. Trois jours de ... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 07:22 - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2018

19) A Rivière-Burnot, la présence française

La population de Rivière se réfugie dans les hauteurs du village, à Bois-Laiterie. Elle y restera trois jours, ne revenant au village que pour soigner les bêtes restées à l'étable ou reprendre un peu de nourriture. Les soldats français du 148ème régiment d'infanterie mettent le village en défense, le pont est barricadé et miné. Selon le témoignage de... Joseph Daiche, professeur au collège de Bellevue à Dinant, est nommé curé de la paroisse de Rivière-Burnot le 1er septembre 1907. Il sera un témoin privilégié de la présence... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 18:54 - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2018

19a) Des soldats français cachés à Rivière

Dépassés par l'avance de l'ennemi, nombre de soldats se cacheront dans les villages, les bois voire des granges avec l'accord des propriétaires. Ils ont attendu le moment propice avant de rejoindre leurs lignes. Plusieurs soldats du 148ème  ont pratiqué de la sorte lors des combats de Namur. Dans le village de Rivière, ce sont des soldats du 208ème RI qui se sont cachés... Ernest Marquant et la famille de Jean-Baptiste Marchal habitant  Bois-Laiterie                ... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 17:57 - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2018

18) Une compagnie sème le trouble derrière les lignes ennemies

Une résistance qui sème le trouble dans les lignes allemandes à Profondeville Le capitaine Damien  Bourg, bien que n'étant pas originaire de notre entité, a marqué l'histoire militaire de notre commune en résistant avec ses hommes jusqu'au 25 août 1914. Plusieurs documents attestent de son opiniâtreté: "Réfugiés avec ses hommes dans les bois de Profondeville, il en impose encore à l'ennemi par son attitude agressive". Il "a semé le trouble dans les lignes allemandes. Doté d'un caractère bien trempé, il résiste durant... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 12:59 - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2018

17)La défense du point d'appui C à Loyers

Le secteur 1 est pilonné par l'artillerie. Les intervalles entre les forts de Maizeret et Andoy sont écrasés. Les chasseurs à pied de forteresse ne peuvent résister très longtemps. Comme au secteur 4, les défenseurs sont impuissants contre les obus de 420mm, plus de 900 kg d'acier contenant une énorme charge détonante. C'est la retraite, il y aura beaucoup de prisonniers Le 1er régiment de chasseurs à pied de forteresse   Léopold Van Landegem et Alphonse Van Landschoot   Deux chasseurs à pied de forteresse... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 08:04 - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2018

16a) Wartet, "on joue à la vie, à la mort"

"On joue à la vie ou à la mort", c'est de la sorte que Germain Jeanty  explique cette terrible journée. Germain Jeanty, sa carte identité militaire Après avoir reçu, le 29 juillet 1914, son ordre de mobilisation, Germain Jeanty se prépare à rejoindre son régiment, le 10ème de ligne, alors caserné à Namur. Ce jeune arlonais, né, le 14 mai 1891,  a servi sous ce drapeau en 1911. Lorsque la guerre éclate, il exerce la profession d’ingénieur agricole.  Germain Jeanty lors de son service au  10ème de... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 03:41 - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2018

16) A Wartet, des lignards, baïonnette au canon, montent à l'assaut des batteries allemandes

Plusieurs points d'appui montrent  des signes de faiblesse L'apport de troupes françaises, deux bataillons du 45ème RI et un bataillon du 148ème RI, plus ou moins 3000 hommes, permet de lancer une attaque contre des positions d'artillerie allemlandes qui pilonnent les tranchées belges. Des compagnies du 10ème de ligne seront le fer de lance de cet assaut.Malheureusement, malgré l'appui des "Pantalons rouges" ce sera un échec. « Déclenchée à 14 heures, cette attaque est écrasée sous le feu des pièces lourdes allemandes,... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 01:22 - Permalien [#]
Tags :
08 juin 2018

15 c) Le fort de Dave

La conduite de la garnison du fort de Dave lui a valu d'être citée à l'ordre de l'armée pour avoir « opposé aux attaques de l'ennemi une belle résistance faisant preuve de courage et d'abnégation sous un bombardement auquel participèrent des pièces de 305 ». Épargné les premiers jours par l'offensive allemande, le fort constituera jusqu'au 23 août, une menace permanente  pour l'infanterie ou l'artillerie ennemies à sa portée et lorsque la retraite sera initiée, il aura encore un rôle à tenir. Protéger les troupe en... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 09:17 - Permalien [#]
Tags :